La conocí en un taxi

L’évènement avait lieu à Tour & Taxis, ancien site industriel bruxellois historique. Pour la petite histoire, le site tient son nom de la famille Thurn und Tassis, issue de la noblesse allemande, et qui possédait quelques parcelles marécageuses dans la région. Les Thurn und Tassis dirigeaient jadis un service postal dans toute l’Europe. Tours et Taxis fut racheté par la ville de Bruxelles à fin du XIXème siècle et transformé en gare et en entrepôts, profitant de sa proximité avec le port de Bruxelles. Depuis 1987, le site a perdu sa fonction industrielle1 et accueille dès lors de nombreux salons et manifestations culturelles. Nous étions donc gonflés à bloc pour déguster de la culture.

L’espace est grand, prêt à accueillir beaucoup de monde. Une cinquantaine de brasseries étaient présentes, des food trucks alléchants et des queues pas trop longues. Nous avons notamment goûté les délicieuses pizzas de Ranzani 13 et un burger de El Camion avec de la viande savoureuse de chez Dierendonck. La bonne idée: la possibilité de déguster chaque bière dans un verre propre, sans devoir se soucier de le rincer ou de le conserver toujours en main2

Les pizza de Ranzani 13 (gdi)

Le sur assure

On a bu un peu de tout: des IPA, des stouts, des saisons, des porters, des DIPA3 Si tous les styles étaient représentés, il est agréable de voir le retour en force des bières acides (sour beers).

Ces bières obtiennent généralement leur acidité par l’utilisation de levures dite “sauvages”, les Brettanomyces, et/ou de bactéries comme les Lactobacilles. Ces bières, les premières à exister, avaient petit à petit fini par quasiment disparaître… mis à part celles de quelques rares brasseries gauloises, résistant encore et toujours! En effet, les fermentations naturelles sont difficiles à maîtriser vu leur instabilité. Seuls des styles historiques comme le lambic bruxellois, les rouges et vieilles brunes flamandes ou la Berliner Weiße faisaient perdurer la tradition.

L’acidité sans timidité ! (pixabay)

Ces bières sour peuvent être complexifiées par l’adjonction de fruits frais, entraînant une seconde fermentation, ou par un vieillissement en fûts. Ces breuvages vieillissent bien et deviennent particulièrement rafraîchissants lorsqu’ils sont brassés sans sucres résiduels.

Et les bières, dans tout ça ?

Chez Cantillon, passage incontournable dans un festival bruxellois, nous avons pu goûter la Foufoune 2017, lambic à l’abricot, si jeune qu’elle n’avait pas encore refermenté, conservant encore une certaine sucrosité.

Rocket Brewing, des Danois d’Haslev, nous ont servi de bonnes bières acides et fruitées, notamment leur Ruby, bière à la cerise d’un bel équilibre et d’une belle complexité et leur Black Power au fût, aux arômes de cassis enivrants.

De retour en Belgique, Hof ten Dormaal, une ferme-brasserie de Tildonk, nous a servi leur délicieuse Frambuesa y Chocolate. Les arômes torréfiés de chocolat y sont présent juste ce qu’il faut et se marient très bien avec le fruité de la framboise. Une belle longueur et une fin de bouche fruitée acide et très légèrement amère.

La Kriek et la Frambuesa y Chocolate d’Hof ten Dormaal (gdi)

Dans d’autres styles, on a pu apprécier chez les anglais de Time and Tide Echo: Red Burgundy BA, leur saison en dry hopping4 et vieillie en fût de Bourgogne rouge. Arômes levurés et légèrement vineux au nez, une touche de fruit et de bois, elle garde sa légèreté avec une petite amertume rafraîchissante.

Petit passage aux Etats-unis: The Veil Brewing nous a proposé notamment Crucial Taunt, une très bonne DIPA d’une surprenante légèreté malgré ses 8%. L’alcool s’y fait discret, l’amertume est bien présente sans trop s’imposer, végétale, avec une belle longueur aromatique.

Chriski déguste une Crucial Tunt (gdi)

Plus près de chez nous, en Allemagne, Freigeist Bierkultur nous a interpellé avec sa Kwasimodo, qui mélangeait malt d’orge, malt de seigle, pain de seigle et cerise. Si le nez n’était pas le plus enjôleur de la journée, cette bière titrant 4,5% arrive à mélanger une belle fraîcheur, du fruité et les arômes céréaliers du seigle. Particulier, certes, mais gouleyant.

Roger, tu nous remets ça !

Nous avons passé un très bon moment au BXLBeerFest. Des bières de qualité, une sacrée ambiance, de très belles découvertes et l’envie d’y rester un peu plus. Pas encore d’infos sur une seconde édition, mais si c’est le cas, le rendez-vous est pris !

En attendant, ce week-end, du vendredi 1er au dimanche 3 septembre, rendez-vous au Moeder Lambic Fontainas pour la 6ème édition de l’Italian Beer Week-end !


GDI<3BCW

13/09 Ne manquez pas l’événement « Craft Beer Cocktails » pendant la Brussels Cocktail Week au De Haus !
De délicieux cocktails autour des meilleures bières artisanales, que demander de plus ?

#BCW17 MAP / Carte des événements

Craft Beer Cocktails at De Haus